En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
35 rue Imbert Colomès
69001 Lyon
Entete

Accueil > ARTS > Arts, ouvrages généraux > Nijinsky
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Nijinsky

Guillaume Sardes

Hermann
Format: PDF

Lire un extrait    

Prix :
15,99

Ajouter au panier
« J’ai décidé de travailler la danse encore plus. J’ai commencé à maigrir. Je me suis mis à danser comme Dieu. Tout le monde s’est mis à en parler. » C’est ainsi, se souvient Nijinsky, que débuta sa légende. Nous sommes en 1904. Quinze ans plus tard, en 1919, le danseur donnait sa dernière représentation, au Suvretta House, avant de perdre la raison. Entretemps, il avait été le plus grand danseur de sa génération, le chorégraphe génial de L’Après-midi d’un faune et du Sacre du printemps ; il avait été l’amant de Diaghilev, l’ami de Léon Bakst ; il avait connu Jean Cocteau et Paul Claudel, Debussy et Stravinsky ; il avait servi de modèle à Rodin, Maillol, Klimt ou Kokoschka.
À partir des Mémoires de ceux qui l’ont côtoyé et des archives de la Bibliothèque de l’Opéra, Guillaume de Sardes retrace la vie de Nijinsky et étudie de manière précise ses talents de danseur et de chorégraphe. Grâce à la récente publication des Cahiers de Nijinsky dans leur version non expurgée, il a pu donner, pour la première fois, une interprétation originale de la pensée du danseur.

Ceux qui ont été intéressés par Nijinsky ont aussi consulté :