En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
35 rue Imbert Colomès
69001 Lyon
Entete

Accueil > LITTÉRATURE > Mémoires et Biographies > La Sensibilité et l’imagination chez George Sand
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

La Sensibilité et l’imagination chez George Sand

Leon Marillier , Samuel-E. Rocheblave

Editions le Mono
Format: ePub

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
3,99

Ajouter au panier
George Sand est l'une des femmes de lettres ayant profondément marqué l’histoire de la littérature française. Elle raconte dans un de ses livres, cette histoire qui fait écho à sa propre vie: Il y avait au temps de sa jeunesse, un pauvre fou qui s’en allait le long des chemins, cherchant sans cesse on ne savait quoi ; il entrait dans les maisons, regardait de tous côtés et s’asseyait sans mot dire. Mais comme on lui demandait un jour ce qu’il désirait : «Rien de nouveau, répondit-il, je cherche la tendresse. » Et il la chercha toute sa vie, par les sentiers abandonnés et les traines des prés, dans les bois et les landes, comme dans les maisons des hommes. Il ne se lassa point de poursuivre sans trêve cette tendresse qui semblait le fuir d’une incessante fuite, si bien qu’un jour il se jeta dans un puits où il la pensait cachée. L’histoire de George Sand ressemble fort à celle de ce pauvre chercheur de tendresse. Mais plus heureuse que lui, elle a trouvé vers la fin de sa vie cette tendresse apaisée et chaude qu’elle avait si longtemps cherchée ; elle l’a trouvée lorsqu’elle s’est elle-même reconquise, qu’elle n’a plus obéi qu’à elle-même, à cet instinct de bonté généreuse, de bienveillance tendre qui était en elle... Ce livre est publié dans la collection "Les Grands Auteurs".

Ceux qui ont été intéressés par La Sensibilité et l’imagination chez George Sand ont aussi consulté :